Informations complémentaires sur le matériel

Un système d’interprétation simultanée se compose de trois éléments:

1. La cabine d’interprétation
Le poste de travail de l’interprète comporte un équipement spécial. Le pupitre d’interprétation est le pupitre de commande des interprètes. C’est à partir de celui-ci qu’ils sélectionnent la langue d’entrée et la langue de sortie.
Les pupitres d’interprétation sont réglementés par la norme DIN 56924, qui fixe également les caractéristiques physiques et techniques des cabines fixes et transportables.

2. La technique du son
Afin que l’interprète entende la salle depuis sa cabine insonorisée, un matériel spécifique est nécessaire. Le technicien doit pouvoir agir à tout moment sur les microphones, par le biais de tables de mixage spéciales ou d’unités de commande des microphones.
A noter, le système de «postes délégués» qui permet de programmer à l’avance l’état souhaité du système pour chaque participant.
Les meilleurs de ces systèmes permettent également de transmettre le son venant des cabines d’interprétation sur chaque poste.

3. La technique de transmission
Le son venant des cabines d’interprétation est transmis à chaque membre de l’auditoire par infrarouge ou par fréquence radio.
L’avantage de la technologie infrarouge est que la transmission ne se fait qu’à l’intérieur de la salle et qu’il n’y a donc pas d’interférence avec les salles voisines.
Par contre, les sources de lumière telles que projecteurs ou soleil peuvent entraîner des problèmes. Dans ce cas, on devrait privilégier la qualité de transmission et opter pour un système radio.
Le système de «micro délégués» décrit au point 2 ci-dessus constitue un autre type d’équipement.
Le son est transmis par câble ou sans câble vers les postes délégués.
Quel que soit le système de transmission retenu, les auditeurs peuvent sélectionner la langue d’écoute eux-mêmes.